Louer un appartement aux Emirats

Lors d’une expatriation, la location d’un appartement reste un moment symbolique entérinant réellement le changement de vie, on ne parle plus d’hôtel et de va et vient mais bien d’installation, de résidents dans le pays. C’est donc une étape très importante. Voyons ensemble l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur le sujet : les documents indispensables, les visites et les premières dépenses.

Les documents indispensables :

Pour avoir un contrat de location à votre nom aux Emirats, il faudra obligatoirement être résident et donc avoir son ID (carte de résident aux Emirats). En effet, les principaux contrats de la vie courante se font avec l’ID et trois options s’offrent à vous pour l’obtenir : trouver un emploi dans le pays, créer votre société ou acheter un bien immobilier d’une valeur de 750000 AED minimum (aux dernières nouvelles). Mais ce n’est pas notre sujet.

Il vous faudra également un chéquier émis par une banque locale puisque les logements ici sont réglés en une fois, deux fois, … jusqu’à 6 fois et le dépôt de chèque fait office de garantie. Néanmoins, si pour X raison vous êtes pressés, alors vous pouvez le faire avec votre ID et les chèques d’un contact. Une fois que vous aurez votre chéquier, il n’y aura plus qu’à récupérer ceux de votre contact pour déposer les vôtres. Ce tour de passe-passe vous permet tout d’abord de « réserver » le logement si la demande est forte mais aussi de gagner quelques jours dans les démarches avant l’entrée dans l’appartement ou la maison (et plus tôt on quitte l’hôtel mieux c’est, n’est-ce pas ?).

Enfin, il vous faudra avoir une certaine somme en espèces pour les premières dépenses dont nous parlerons par la suite.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 Raisons pour lesquelles les influenceurs s’installent à Dubaï :

Comment s’organisent les visites ?

Rien de plus simple puisqu’aux Emirats les visites, dans la plupart des résidences, se font seul. Il suffit pour ce faire de rentrer dans le bâtiment discuter avec le « watchman » (concierge) ou le contacter sur son numéro, souvent visible à l’accueil ou sur le batiment, et lui demander quels sont les appartements disponibles. Les appartements sont souvent ouverts et en accès libre. Je vous conseille tout de même de faire un peu de repérage sur les sites au préalable et de cibler vos quartiers de prédilection afin de ne pas faire 100 milles visites pour rien.

Les premières dépenses :

On en arrive donc à ce qui nous intéresse le plus à savoir à quelle sauce vous allez être mangé, autrement dit les dépenses lors de la prise du logement. Toutes ces dépenses ont été réglées en espèces et étaient indispensables pour mon entrée dans l’appartement que j’occupe actuellement. Voici donc ce qui m’a été demandé :

  • 2 mois de loyer (ou plus) : Aux Emirats, les appartements sont pris pour un an renouvelable et les loyers sont réglés en une fois, deux fois, trois fois etc. jusqu’à 6 fois maximum. Et c’est cette dernière option que j’ai choisie. J’ai donc dû payer dès le départ 2 mois de loyer en espèces et laisser 5 chèques pour les règlements à venir.
  • Security déposit : Cela équivaut à la caution et a représenté l’équivalent d’un mois de loyer.
  • SEWA déposit : C’est une caution pour l’autorité qui s’occupe de l’eau, l’électricité et le gaz (SEWA pour Sharjah, DEWA pour Dubaï etc.). Son montant est semble-t-il fixe et le même pour tous, 1010 AED (environ 260€ selon le taux)
  • Service charge et municipality charge : ces règlements représentent respectivement 1,9% et 4,6% du loyer annuel.

Pour un appartement à 1000€ le mois, il faudra par exemple prévoir au minimum pour la prise du logement environ 4040€. Ça mérite d’être su et anticipé, n’est-ce pas ?

Voilà donc grosso modo l’essentiel de ce qu’il y a à savoir sur la location d’un appartement aux Emirats.

Pour plus d’informations, je vous invite à regarder cette vidéo sur ma chaine YouTube où je reprends et détaille cette étape cruciale :

Laisser un commentaire