Une ville incroyable : 9 choses qui m’ont surpris à Sharjah !

Voyager permet de découvrir des habitudes, des façons de vivre bien différentes de nos propres us et coutumes. Comme beaucoup de musulmans francophones, j’ai la chance d’avoir baigné dans deux cultures différentes mais la vie aux Emirats, dans un pays riche où les infrastructures ont jailli du désert au cours des 30 dernières années attirant des populations du monde entier, m’a appris de nouvelles choses et une nouvelle façon de vivre au quotidien (vous pouvez d’ailleurs suivre ma vie à Sharjah au quotidien en cliquant ici).

Voici donc 9 choses qui m’ont surpris en vivant à Sharjah :

Le nombre de mosquées :

C’est bien connu, Sharjah est l’émirat le plus conservateur au sein de la fédération et également l’émirat comptant le plus de mosquées au mètre carré. Pour vous donner un aperçu, ci-dessous une capture d’écran des résultats quand on cherche une mosquée sur le site des affaires islamiques de Sharjah.

C’est très simple, dans la ville de Sharjah, vous avez quasiment toujours 3 ou 4 mosquées dans un rayon de 20 min à pied. De quoi ne pas louper la prière en commun, n’est-ce pas ?

Les imams :

Diriger la prière des fidèles est une profession honorée et encadrée aux Emirats. Les imams du pays sont recrutés dans le monde entier, il est donc possible de passer d’un imam Egyptien dans une mosquée à un imam Soudanais ou Indien dans une autre mosquée. Ces imams sont évidemment recrutés pour leurs connaissances et leur récitation du coran rendant ce rdv du quotidien facile et agréable. La prière aux Emirats est prise au sérieux, elle est rendue confortable et cela du parking jusqu’à la moquette, du lieu des ablutions à la récitation de l’imam.

Le traitement des enfants :

Aux Emirats, les familles, les femmes et les enfants sont particulièrement valorisés. Pour ces derniers, de nombreuses activités leurs sont dédiées mais surtout le comportement général à leur égard est très bienveillant. Les enfants sont de véritables rois, très peu repris ou grondés dans l’espace public. Les gens font preuve d’énormément de patience et de générosité envers les enfants et c’est globalement très agréable.

La sécurité :

J’en parle beaucoup. Je le savais mais le vivre reste surprenant, le sentiment de sécurité et la sécurité réelle qu’il y a dans le pays sont impressionnants. C’est d’un calme et d’une sérénité qui en deviennent parfois troublants. Les personnes et les biens semblent comme immunisés et on peut assister à des scènes incroyables. Pour vous donner qu’un seul exemple, j’ai l’habitude de venir travailler dans un petit café et parfois il y a plus d’ordinateurs dans le café que d’êtres humains ! J’ai moi-même fini par prendre l’habitude d’aller prier dhor ou ansr en laissant toutes mes affaires dans le café ! Toutes mes affaires ! Dans mon pays d’origine, on te vole tes affaires alors que t’es encore là !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  26 articles en 26 jours

Les nombreux services et facilités :

C’est le pays des services par excellence. Tout est facilité, des résidences souvent dotées de salle de sport, piscine, salle de prière ou encore les magasins où il est possible de tout se faire livrer quasiment H24. Quand un employé est payé juste pour ranger tes courses dans les sachets, c’est vraiment qu’on est proche du max du max !

L’amplitude horaire :

Comme indiqué précédemment, la vie semble ne jamais s’arrêter puisque la plupart des magasins sont ouverts tous les jours avec des amplitudes horaires souvent impressionnantes (jusqu’à 22h, 23h, 00h ou plus encore) sans parler des services de livraison qui ne s’arrêtent pas. C’est fort, très fort.

Pas d’adresse :

Aux Emirats, il n’y a pas vraiment d’adresse postale comme on connait chez nous, c’est-à-dire qu’il est assez difficile d’indiquer exactement où nous sommes en donnant le nom de la rue, le numéro, etc. Mais pas d’inquiétude, tout arrive quand même en indiquant le quartier, le bâtiment, le lieu « remarquable » le plus proche (mosquée, centre commercial, etc.) puis de toute façon le livreur finira par vous contacter via whatsapp pour que vous lui partagiez votre localisation et WhatsApp est justement le point suivant.  

WhatsApp :

Il n’est pas possible de passer d’appels via WhatsApp, c’est peut-être la seule restriction de l’application car autrement WhatsApp est méga utilisé aux Emirats pour tout ou presque. Même pour certaines démarches administratives cela se fait via WhatsApp. Les mails, sms ou appels sont quasi inutilisés localement. Sans WhatsApp, ça me semble compliqué de vivre aux Emirats.

Les tempêtes de sable :

Pour terminer, les tempêtes de sable. Et oui, quand on vit dans le désert, il faut se préparer à ce phénomène pouvant être fréquent sur certaines périodes. Pour faire simple, c’est un immense brouillard de sable planant dans l’air. Si ce n’est la perte de visibilité, cela peut paraitre inoffensif mais peut en découler des problèmes respiratoires chez les plus fragiles sans compter le fait que l’air des Emirats est déjà assez pollué de base. Evidemment, il faut également être beaucoup plus prudent sur la route.

Tempête de sable à Dubaï

Voilà donc 9 choses surprenantes que j’ai découvertes et vécu depuis mon installation à Sharjah. J’espère que cet article vous a plu et n’a pas entamé votre volonté de faire la Hijrah. C’est plutôt positif dans l’ensemble, n’est-ce pas ?

Pour plus de détails et d’anecdotes :

Laisser un commentaire