Samir, de Dunkerque à Ajman !

Après plusieurs voyages aux Emirats, Samir a décidé d’embarquer toute sa famille pour la hijrah à Ajman, émirat dont il est rapidement tombé amoureux. Après quelques années dans le pays, voici ci-dessous son témoignage.

Avant le départ :

Peux-tu nous parler de ton parcours avant de venir vivre aux Émirats ?

De parents comoriens, je suis né en France (Dunkerque). J’y ai fait toutes mes classes jusqu’à l’obtention de mon bac.

Ensuite, après 2 années à l’université qui n’ont rien donné, je me suis formé dans les métiers de l’industrie et j’ai travaillé dans divers métiers industriels pendant plus de 15 ans.

Qu’est ce qui t’a motivé à partir ?

En plus du caractère obligatoire de la hijrah que j’ai compris en étudiant, la France ne me convenait plus tant niveau religieux que niveau vie d’ici-bas et le fait d’avoir eu mes filles a été un déclic pour partir de ce pays afin de me protéger moi ainsi que ma famille et de préserver ma foi.

Pourquoi avoir choisi les Émirats plutôt qu’un autre pays ?

Ayant voyagé plusieurs fois dans ce pays (tourisme et repérage), nous sommes tombés sous le charme de ce pays qui  offrait une très bonne qualité de vie, une sécurité pour toute la famille, beaucoup de possibilités dans le business et une facilité au niveau de l’obtention du visa, sans compter le fait que c’est un  pays où il y a une accessibilité au niveau de l’apprentissage de la science religieuse et de la langue arabe.

Cliquez pour découvrir mon article : 5 raisons de faire la Hijrah aux Emirats.

Par quel biais tu t’es informé sur le pays avant de venir ?

Je suis venu plusieurs fois en tant que touriste et j’en ai profité pour faire du repérage. Ensuite je suis tombé sur une chaîne youtube d’un frère installé aux Émirats, chaîne qui est très complète et qui explique la vie au quotidien aux Émirats, en l’occurrence Sharjah et Ajman ainsi que la manière d’obtenir le visa. Enfin, j’ai intégré un groupe WhatsApp puis Télégram pour pouvoir échanger directement avec des résidents et engranger le max d’infos et hop, par la permission d’Allah, hijrah.

L’installation et le quotidien :

Comment se sont passés ton installation et tes premiers mois aux Émirats ?

Je suis venu directement avec ma famille. Pour récupérer du voyage, j’ai décidé de prendre quelques jours de repos et aller en famille dans un hôtel à Ajman, histoire de décompresser et se préparer à la nouvelle vie. Ensuite, au boulot.

Ouverture de société, démarche pour l’obtention du visa et de l’ID et puis sponsorisation de la famille. Et dans le même temps, je visitais des appartements dans plusieurs quartiers pour ne pas perdre de temps.

Les premiers mois sont assez éprouvants car perte de repères donc on reprend tout à zéro, on utilise beaucoup d’argent pour l’installation et il y a beaucoup d’imprévus.

Mais ce fut très enrichissant wa l’hamdoulilah.

Qu’est ce qui t’a semblé le plus dur en arrivant ?

Le plus dur en arrivant, c’est l’acclimatation pour la famille et les démarches administratives.

Le coût de la vie te semble-t-il plus élevé qu’en France ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Abou Yssa : « Les Emirats à la portée de tous »

Pas du tout. Après, tout dépend du mode de vie de chacun.

Je vis à Ajman et non à Dubaï. Donc niveau loyer, c’est équivalant à ce que je payais en France, à savoir à peu près 500 euros pour un 2 chambres.

Niveau charges et alimentation, c’est moins cher qu’en France, tout dépend où on fait ses courses.

Carrefour est assez cher, quoique, sinon d’autres grandes enseignes sont beaucoup moins chères (Viva, Lulu, etc.) .

Tu as donc des enfants ?

Oui j’ai 2 filles, al hamdoulilah elles sont petites donc à cet âge-là, elles ont besoin que de leurs parents al hamdoulilah. On essaie de faire des activités et de les sortir pour rencontrer d’autres enfants de mouhajiroun.

Quels sont les principaux avantages pour elles liés à leur vie ici selon toi ?

Grandir dans un environnement où la religion est bien présente et visible, ça n’a pas de prix. On ne s’en rend pas compte quand on est en France. Sans parler de la sécurité et de la possibilité d’apprendre plusieurs langues.

Aujourd’hui, qu’est-ce que tu aimes le moins dans ta vie ici ?

Le fait de ne pas voir la famille souvent, les parents, etc. Et la chaleur en été (rires).

Qu’est-ce que tu aimes le plus ?

La tranquillité, la simplicité des gens, l’environnement religieux, l’adhan, les cours, le respect des autorités et des gouverneurs…

Qu’Allah préserve les Émirats.

As-tu un endroit particulier que tu aimes énormément ?

Je suis Ajmanien d’adoption (rires), j’aime beaucoup tout cet émirat.

Pour en apprendre plus sur Ajman, cliquez ici.

La vie professionnelle :

Est-ce que tu travailles ? Si oui, dans quel domaine ? Salarié ? Entrepreneur ?

Je suis venu sans savoir-faire spécifique et étant donné que je n’ai qu’un bac, je ne pouvais pas spécialement prétendre à un métier correct niveau financier. J’ai donc ouvert ma propre société en freelance et je propose différents services aux personnes qui souhaitent faire des achats aux émirats.

Les démarches pour créer ta société ont-elles été compliquées ?

Les démarches en elles-mêmes ne sont pas compliquées mais c’est la suite, c’est à dire les démarches pour l’obtention du visa qui peuvent être très simples dans la plupart des cas ou très compliquées dans certains cas comme le mien par exemple.

Est-ce que dans le cadre de ton activité, ta présence aux Émirats est un atout ?

Oui, effectivement, du fait de la proximité avec l’Asie et en termes de marchandises, il y a tout ici, en quantité.

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui hésitent à se lancer dans l’entrepreneuriat depuis les Émirats ?

Venez prospecter, en repérage, c’est le meilleur moyen de se faire un avis sur le pays. Ensuite, posez les bonnes questions, intégrez des groupes de frères ou de sœurs déjà installés, échangez avec eux.

Enfin pour finir, quels conseils donnerais-tu à ceux qui aimeraient venir vivre aux Émirats ?

Venez voir par vous-même. Quand on parle des Émirats, on pense tous à Dubaï, mais ce n’est qu’un Émirats parmi les 7. Dans les autres Émirats, c’est très préservé et pour y vivre avec famille et enfants, c’est le top. Et le coût de la vie n’est pas forcément élevé. C’est pour cela que seul ta propre personne peut savoir si c’est un projet viable ou pas. En tout cas c’est accessible à tous, petit, moyen et gros budget.

Mon article : les 7 émirats d’un clin d’oeil

Qu’Allah te préserve.

Vous pouvez avoir accès au service du frère Samir via son facebook : Qamarservices.

Rejoignez-moi également sur mon canal télégram pour ne rien manquer de mes publications sur la hijrah, les émirats et l’entrepreneuriat.

Laisser un commentaire