Dubaï

L’émirat de Dubaï :

L’émirat de Dubaï est en superficie et en population le deuxième plus grand émirat du pays avec respectivement 3885 km² et un peu plus de 3 millions d’habitants. Mais en termes de notoriété, il est sans contexte la vitrine internationale des Émirats Arabes Unies, certains allant même jusqu’à penser que Dubaï est le nom du pays ou sa capitale.

L’émirat de Dubaï est fragmenté en deux blocs de taille différente. Le plus important, comportant la ville de Dubaï, est frontalier avec l’émirat de Sharjah au nord et à l’est et avec l’émirat d’Abu Dhabi au sud. Le second bloc, bien plus petit, est quant à lui voisin avec Ajman à l’ouest, Ras-Al-Khaimah au nord et Oman au sud.

Carte des Emirats

Fondé au 18ième siècle, l’émirat a d’abord été connu pour son commerce de perle et son port qui faisait déjà office d’escale privilégiée entre l’Europe et l’Asie. La découverte du pétrole au 20ième siècle ainsi que l’union des émirats a littéralement chamboulé la place de Dubaï dans le monde. L’actuel émir de Dubaï et vice-président des émirats, Mohammed Ben Rachid Al Makhtoum, souhaite faire de son émirat le lieu le plus visité du monde. Pour cela, des investissements colossaux sont consentis pour accentuer la renommée du territoire. On peut citer pour exemple le Burj Khalifa, plus haute tour du monde, le Dubaï mall, plus grand centre commercial du monde, Palm Island, Burj Al Arab ou encore Dubaï Marina. L’émir parle des habitants comme étant « des clients qu’il faut satisfaire » ce qui justifie le fait que la quantité et la qualité des services sur le territoire se doivent d’être optimales.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  8 faits montrant l’importance de l’islam aux Emirats

Les réserves de pétrole sur l’émirat étant ridicule en comparaison à Abu Dhabi, l’émirat a une politique de diversification de son économie engagée depuis des années. La stratégie politique et les investissements vont dans ce sens et sont concentrés sur sa principale ville, Dubaï.

La ville de Dubaï :

Dubaï, capitale de l’émirat, est donc le symbole de cette politique de diversification de l’économie qui vise essentiellement les nouvelles technologies, le commerce et le tourisme. Les projets sortent de terre comme des champignons. Les moyens semblent illimités, l’ingénierie est hautement qualifiée et la main d’œuvre pas chère. Tous les ingrédients sont réunis pour construire beau et vite afin de garder les yeux du monde entier rivés sur la ville. Culturellement également Dubaï réussit des coups de maître avec dernièrement l’expo 2020 (qui a finalement eu lieu entre octobre 2021 et mars 2022 à cause du COVID), véritable succès international avec plus de 24 millions de visiteurs venus de 192 pays différents.

Expo 2020 – Dubaï

Et ce n’est pas tout puisqu’en seulement une vingtaine d’années la ville s’est placée aux meilleurs rangs dans plusieurs secteurs économiques :

  • 1ier aéroport mondial en termes de passagers,
  • 9ième port mondial,
  • 4ième ville la plus visitée du monde,
  • 2ième plus grand marché international dans le commerce de détails,
  • Une des principales places dans le commerce international de l’or avec près de 40% des transactions.

Son attractivité est donc immense et son impact sur le pays est indéniable. La conurbation de Dubaï comprend carrément les villes de Sharjah et d’Ajman qui sont elles-mêmes des capitales d’émirats. Vous l’aurez donc compris, Dubaï est une ville avant-gardiste qui a adapté ses lois à sa volonté d’ouverture et qui, en quelques années, est devenue un lieu qui compte à l’échelle du monde.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à me suivre sur mes différents réseaux.  

Laisser un commentaire