5 clichés sur les Emirats

Les Emirats Arabes Unies sont source de nombreux fantasmes et ne laissent personne indifférent. Certains adorent ces petits émirats du golfe quand d’autres les détestent profondément. Pour ces derniers, un certain nombre d’idées reçues suscitent chez eux ce rejet. Voyons ensemble 5 des clichés les plus répandus sur Dubaï et ses voisins.

Cliché #1 : Les émirats c’est trop bling bling !

Les émirats c’est trop fake, trop superficiel, etc. On peut trouver beaucoup de variantes de ce cliché qui est le plus répandu. Cela est certainement dû à l’émirat de Dubaï, véritable vitrine du pays. En effet, les dirigeants de Dubaï aspirent à en faire la ville la plus visitée au monde. Par conséquent, elle investit énormément dans son image et cela passe par une ville futuriste aux bâtiments et quartiers plus grandioses les uns que les autres (Burj Khalifa, Hotel Atlantis, Palm Jumeirah, …) mais aussi à travers une communication moderne et adaptée (évènements internationaux, tournage de films célèbres, faveurs envers les superstars, …). Et évidemment, le marketing d’influence n’est pas en reste et de nombreuses personnes associent Dubaï aux influenceurs.

Décourez les 5 raisons pour lesquelles les influenceurs s’installent à Dubaï en cliquant ici.

Hôtel Atlantis

Alors oui, Dubaï a un côté bling bling indéniable mais cela s’intègre dans une stratégie pensée à long terme. Est-ce que l’ambition de devenir le premier lieu de tourisme au monde est blâmable ?

Ce cliché en contient un autre, celui de penser que les émirats c’est uniquement Dubaï. Je dirai même uniquement les quartiers touristiques de Dubaï. Le pays est composé de 7 émirats et de villes très différentes les unes des autres.

Se balader dans le vieux Dubaï, profiter d’un parc en famille à Sharjah, faire du kayak à Hatta, se délecter d’un barbecue entre amis au milieu du désert, partir en randonnée dans les montages de Ras Al Khaimah ou de Fujaïrah et j’en passe. Les émirats peuvent également offrir des expériences simples et authentiques, encore faut-il y croire.

Cliché #2 : La vie aux émirats est chère !

Je pense que ce cliché n’est que la suite logique du précédent. Il serait pertinent de commencer par se demander de quoi on parle lorsqu’on dit que c’est cher. Est-ce qu’on parle de logement ? Des courses ? De la santé ? De l’éducation ? De la restauration ? Des loisirs ? … Ensuite, une fois qu’on a défini ce dont il est réellement question, il faudrait comparer cela avec le comparable. Faire un parallèle entre Dubaï ou Abu Dhabi avec Quimper ou Châlons-sur-Saône, est-ce vraiment pertinent ?  Enfin, il faudrait prendre en compte la qualité du service ou de l’offre pour le prix proposé.

Vous voyez où je veux en venir : tout est à nuancer et il y en a pour tous les budgets. Cependant, je concède à ce cliché que l’installation aux émirats représente un certain coût (pour les entrepreneurs surtout) ainsi que la santé et la scolarisation qui sont clairement les postes de dépenses où il faudra faire des efforts. Autrement, avec un peu de recherches et d’astuces, on trouve tous les prix et donc non, la vie aux émirats n’est pas forcément plus chère qu’en France.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Cheikh Zayed Ben Sultan Al Nahyane :

Cliquez pour découvrir ma vidéo sur toutes les dépenses liées à la prise d’un logement aux Emirats.

Cliché #3 : Il fait tout le temps trop chaud !

Le thermomètre en juillet ou août grimpant au-dessus des 40°C et pouvant aller jusqu’à 55°C n’aide pas du tout. Et ce n’est pas les quelques jours de pluie (qui n’ont même pas lieu dans cette période caniculaire) qui vont venir rafraichir ce paragraphe.

En effet, la période estivale allant de mai à septembre est chaude voire même très chaude, on ne va pas se mentir. Mais cela est connue et les émirats sont préparés pour cette période de l’année. Les bâtiments sont tous climatisés jusqu’aux stations de métro de Dubaï. Je ne dis pas que les quelques mètres que vous passerez dehors en été seront faciles mais je dis qu’au global, on peut s’en sortir sans trop d’encombres à condition de s’occuper en intérieur. Et il y’a de quoi faire.

Mais surtout, il y a une saison hivernale aux émirats qui va d’octobre à avril. Les températures oscillent alors entre 10°C et 30°C et il fait bon vivre. C’est clairement la période la plus agréable et si vous avez compté, on parle là de 7 mois de l’année. Pour ma part, je trouve que c’est un bon deal.

Cliché #4 : Il n’y a pas de nature aux émirats !

Cette idée reçue est plus mal formulée que fausse si ce qui veut être exprimé est « aux émirats il n’y a pas de verdure ». Effectivement, la verdure non aménagée par l’homme n’est pas légion, n’oublions pas que nous sommes, dans l’ensemble du pays, exposés à un climat désertique. Ceci étant, les parcs sont très nombreux et agréables, il existe même un quartier vert à Dubaï : Al Barari.

Bref, pour ce qui est de nature « naturelle », elle est bien présente, comme partout, c’est juste qu’elle s’exprime différemment. On parlera plutôt des déserts et oasis dans l’intérieur du pays, des montagnes essentiellement au nord ou encore de la mer, des plages et de la mangrove sur la côte sans parler des plantes et animaux spécifiques à la région.

Kayak à Hatta

Cliché #5 : Il n’y a aucune place pour la culture et l’histoire !

Complètement faux. Non seulement les émirats ont une histoire qui, à mon sens, est hyper intéressante notamment autour de Cheikh Zayed Al Nahyane qui est le père de la nation mais en plus le pays investit énormément dans la mise en valeur de son histoire, de ses sites historiques ainsi que dans l’art et la culture.

On peut entre autres parler du Sharjah Museum of Islamic retraçant l’histoire de la civilisation musulmane, les tombes de Jebel Hafit vieilles de 5000 ans ou encore du Louvre à Abu Dhabi.

Sharjah Museum Of Islamic

Aux Emirats, comme chez les voisins qataris, l’art et la culture ont une place très importante car elle fait partie intégrante de leur stratégie de « soft power ».

Pour conclure :

Je me suis arrêté à 5 mais on peut sûrement citer de nombreux autres clichés sur les Émirats et il faut reconnaître qu’ils ne sont pas tous totalement infondés. On note quand même que chaque point a une explication logique, une contrepartie bénéfique aux habitants ou encore une origine économique non négligeable. C’est du moins le cas des 5 principaux clichés dont nous avons parlé.

Cet article vous a-t-il fait changer d’avis ? N’hésitez pas à partager votre propre point de vue sur les clichés concernant les Émirats. 

2 commentaires

Laisser un commentaire